Art au Présent - 

La revue franco-suisse des arts de la scène -

Critique, dossier, entretien, Théâtre, Danse

  • White Google+ Icon
  • Twitter Clean
  • Facebook Clean

SHOW

Hofesh Shechter

Critique

Sofia El Katib

Dans une ambiance Fellinienne, quatre danseuses et quatre danseurs, marqueront de leur corps chaque seconde d'une musique survoltée. 

Un titre qui tombe à pic ! Nous en avons les pleins les yeux. Entre virtuosité et angoisses du siècle, le chorégraphe Israélien reste au sommet de son art.

Comme chaque fois, les danseuses et danseurs du Chorégraphe israélien sont endiablés et enflammés. Ce sera 1h de danse ininterrompue chorégraphiée par des mains de maitre. 

Dans leurs costumes blancs avec fraises autour du cou et pourpoints décalés vers le contemporain, ils sont clowns et bouffons du roi. Cependant c'est une intemporalité qui se dégage de Show, en convoquant plusieurs formes et époques.

Danse de morts

Tels des leitmotivs, des duos se forment pour créer des scènes d'exécutions, de morts, chacun tue l'autre avant de renaitre de ses cendres. La mort est aussitôt désamorcée, et renvoi le spectateur dans son siècle. 

"Ici, tout le monde fait donc semblant de tuer tout le monde"

Une gorge tranchée, une balle reçue dans le dos, il meurt en dansant la vie. Chaque mouvement dansé contient en lui l’énergie de la lutte pour la survie.

Que dire des danseurs, absolument magnifiques, puissants. Autant comédiens que danseurs, voila une nouvelle génération qui nous promet de belles années de danse.

De danse contre la mort, puisque c'est bien cela dont il est question dans show. 

Et lorsqu'on croit le spectacle finit, les saluts nous font emmener les danseurs avec nous. Ces clowns d'une autre époque si actuelle, viennent renaitre une dernière fois, un dernier combat de morts pour la survie. C'est une boucle, comme la vie, un baiser de mort. 

Il faut aller découvrir à tout prix cette chorégraphie inoubliable.