Art au Présent - 

La revue franco-suisse des arts de la scène -

Critique, dossier, entretien, Théâtre, Danse

  • White Google+ Icon
  • Twitter Clean
  • Facebook Clean

NOTRE PALMARES 2018

Que retient-on de l'année écoulée?

JOUEURS, MAO II,

LES NOMS

Julien Gosselin adapte avec brio les trois romans de l'écrivain Don DeLillo et gravit un nouvel échelon dans sa maîtrise conjointe du théâtre et du septième art. Une épopée bouleversante qui questionne notre rapport à la violence dans nos sociétés contemporaines, servie par des acteurs d'une rare virtuosité.  

DESOBEIR

Julie Bérès a crée Désobeir dans le cadre des pièces d'actualités proposées par la Commune - CDN d'Aubervilliers. A travers les souvenirs d'interprètes issues de la  deuxième ou troisième génération d'immigration, Julie Bérès nous livre une mise en scène intelligente et pleine d'humour sur un sujet brûlant. Une pièce absolument nécessaire portée par trois jeunes filles/femmes incroyablement libres, et libérées.  

LA TRUITE

Découverte à Théâtre Ouvert, la pièce écrite par le jeune écrivain Baptiste Amann et mise en scène par le metteur en scène Rémy Barché est une des excellentes surprises de la saison. La Truite fait imploser la cellule familiale et ses tabous de manière jubilatoire et quasi-cathartique, et nous fait réfléchir sur la transmission. Une pièce que l'on recommande chaudement.  

L'IDEAL CLUB

Si la pièce des 26000 couverts a été crée en 2010, nous n'avons pas pu résister à la mettre dans notre palmarès de l'année. Reprise en décembre 2018 au Monfort, l'Ideal Club est un ovni empruntant au genre du cabaret, du cirque, et du théâtre. Les 26000 couverts n'ont de cesse de nous étonner et redoublent d'inventivité, de drôlerie et de poésie. A voir absolument, et on y emmène aussi ses enfants!  

LA REPRISE

La Reprise de Milo Rau prend sa source dans le fait divers survenu en Belgique en 2012 :  l'affaire Dutroux. Reconstituant l'enquête sur le meurtre homophobe d'Ihsane Jarfi, Milo Rau nous plonge une nouvelle fois dans une forme mi-documentaire où il questionne la naissance de la tragédie. Un hommage puissant et émouvant sur le théâtre, qu'il considère lui-même comme "la plus ancienne forme d'art de l'humanité."  

LA VIE DEVANT SOI

Le jeune metteur en scène et marionnettiste Simon Delattre adapte avec brio le roman d'Emile Ajar/Romain Gary. Une adaptation où l'acteur est au centre, accompagné par des marionnettes et par une chanteuse/musicienne. Un pari risqué mais réussi, qui nous fait redécouvrir le chef d'oeuvre littéraire qu'est La Vie devant Soi. 

ROMANCES INCIERTOS

Nino Laisné, à travers son interprète François Chaignaud nous embarque une nouvelle fois dans un voyage théâtral, musical et chorégraphique autour de la métamorphose. Nous y plongeons avec fascination et surprises, et nous laissons toucher par cette poésie qui oscille sans cesse entre tradition et modernité.  

HATE

HATE de Laetitia Dosch est un spectacle pour le moins surprenant mettant en scène le duo du cheval Corazon et de sa maîtesse Laetitia Dosch - que nous connaissons surtout pour ses divers rôles au cinéma. Par cette mise en scène, Dosch explore les rapports de domination entre l'homme/la femme et l'animal. Un troublant miroir des rapports humains, et une mise en scène qui par son originalité et sa radicalité   laisse assurément un souvenir persistant dans les mémoires. 

SAISON SECHE

Contre l'assignation des genres et le système patriarcal, Phia Ménard présente Saison Sèche. Une pièce inclassable à multiples facettes dans laquelle six tableaux successifs font voler en éclat les cadres et les normes sociétales. Au plateau, la révolution féministe opère. Et Phia Ménard n'a de cesse d'étonner encore. 

FURIA

La chorégraphe brésilienne Lia Rodrigues présentait au Festival d'Automne sa nouvelle création très engagée : Furia, ayant pour sujet les exclus de son pays natal, les "marginaux". Les corps exultent, s'affrontent et s'entremêlent dans des chorégraphies magistrales et vibrantes qui nous emportent bien loin de nos contrées occidentales.