Art au Présent - 

La revue franco-suisse des arts de la scène -

Critique, dossier, entretien, Théâtre, Danse

  • White Google+ Icon
  • Twitter Clean
  • Facebook Clean

Propaganda conversation 

" It's the real thing " 

Documentary theater festival 

Bâle - suisse

Didier Eribon

Camille Winterthur

Cette année encore se tient à Bâle "It's the réal thing", un festival de théâtre documentaire dirigé par Boris Nikitin. Pas moins de cinq jours de festival pour mettre à l'honneur cette forme théâtrale dans toute sa diversité. 

A coté des spectacles se tient aussi des rencontres avec toujours en toile de fond la question de la représentation de la réalité. 

Didier Eribon, invité de cette édition dialogue avec Boris Nikitin.

Didier Eribon est philosophe et sociologue, auteur de livres sur Michel Foucault et Jean Genet, auteur de Réflexions sur la question gayLa Société comme verdict, et bien sur Retour à Reims, dont l'adaptation théâtrale par Thomas Ostermeier continue de tourner en Europe.

La vulnérabilité comme justice sociale

Le thème du Festival cette année est la notion de vulnérabilité, le sociologue français commence par affirmer qu'il s'agit de transformer cette vulnérabilité en force, en outils pour changer notre société, même de façon infime, éloignant ainsi toute fatalité.  Etre blessé, le comprendre, l'analyser pour trouver un meilleur possible. 

Ces livres, notamment Retour à Reims, peuvent être qualifiés de Philosophie Politique. Dans Reflexions sur la question gay, il s'agissait de comprendre, dit-il, qui j'étais afin de fournir des réflexions autobiographiques amenant des réflexions théoriques.

Qu'est il arrivé à la société, à ses parents, à lui même ? Comment expliquer le transfère de vote des communistes vers le Front National ? Ce sont des réflexions théoriques déguisées sous le prisme autobiographique, comment le personnel, le vécu, le ressenti peut servir une réflexion globale. 

Politique de la honte ? 

Pour en venir à des réflexions sur la honte, Didier Eribon rappelle ce qu'il expose dans Réflexions sur la question gay, le fait d'être insultable c'est à dire de pouvoir être potentiellement insulté. L'insulte est une situation qui se répète.

Quelle est la performativité des insultes ? Le fait d'être rejeté par la société est constitutif de soi, l'ordre social veut que telle personne soit insultée, l'insulte nait d'un mouvement de répétition, de reproduction de diktats énoncés par la société. 

Se sentant honteux de ses racines, le sociologue explique qu'il a du casser avec ses racines, jeter son passé et background pour juste devenir, pour vivre sa vie pleine et entière à Paris. 

De Retour à Reims aux Champs Elysées d'aujourd'hui 

En seconde partie de rencontre, Didier Eribon s'est attaché à parler du mouvement des Gilets Jaunes, partout en France. "Ces gens n'ayant pas la possibilité publique de s'exprimer, qui descendent dans la rue, ceux qui sont tués par les violences sociales et économiques, ceux qui sont capable de combattre la police pour réclamer une fierté".

Il rappelle alors le sens que prend le gilet jaune : le gilet que l'on met quand on est en danger imminent pour se rendre visible.  

" Macron est un conservateur horrible prêt à mutiler les gens plutôt que d'essayer de changer la société "

La solidarité, dont parle Didier Eribon dans Retour à Reims, doit être totale pour ceux qui se battent pour leur vie quelques soient leurs pensées. De plus, Eribon rappelle qu'il est possible d'être transformé au cours de sa vie, de changer et cela notamment dans le cadre d'un mouvement populaire où différentes classes de la société se retrouvent dans la rue pour combattre vers un même but...